Un nouveau Monde, de nouveaux liens...


    Direction les mines du sud

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Direction les mines du sud

    Message  Invité le Lun 22 Aoû - 15:00

    Flore entreprit alors son voyage en direction des mines, il fallait qu'elle sache se qui se passait à cet endroit, si les nains attendaient vraiment que les goblins leurs laissent le champs libre pour qu'il puissent à leur tour, exploiter les mines.

    Après une bonne heure de marche elle vit un campement et supposa que c'était ici que s'étaient installés les gobelins ou les nains...

    Ne sachant que faire, elle grimpa à un arbre, s'y percha et observa le campement en essayant de déduire qui en étaient les occupants avec tout le matériel qui s'y trouvait.

    Si c'était les gobelins, il ne lui restait plus qu'à passer son chemin. Si c'était les nain, elle savait ce qui lui restait à faire...


    Dernière édition par le Sam 15 Oct - 16:20, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Gobelins et nains

    Message  Invité le Mar 23 Aoû - 14:42

    Ils avaient un bon campement, ça oui les gobelins pouvaient le dire ainsi que les nains d'ailleurs.

    Beaucoup d'entre eux se réchauffaient autour du feu même si certains comme Gnaom devait monter la garde. Le pauvre, il était tout transi ce qui faisait bien marrer ceux qui étaient autour du feu.

    Les nains creusaient la terre au cas ou... Mais ils attendaient avec impatience un filon, un vrai.

    Ce campement provisoire avait tendance à les énervés, et les gobelins en, manque d'argent, râlait aussi mais ils préféraient quand même être autour du feu plutôt qu'à la merci des prédateurs.


    Dernière édition par le Sam 15 Oct - 17:57, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Lun 29 Aoû - 18:41

    Epuisée Flore s'endort dans l'arbre.

    Trois heures plus tard, elle se réveille en sursaut par le remue-ménage du campement, et oubliant qu'elle se trouvait sur une branche à une dizaine de mètres du sol, elle perdit l'équilibre et dégringola. Mais grâce à ses réflexes, elle réussi à attraper une branche et a s'y cramponner.

    Avec beaucoup de difficulté, elle monta sur la branche et regarda ce qui se passait dans le campement. Tout le monde courait dans tous les sens, attrappant au passage pioches et pelles. Elle décida d'attendre que tous le monde soit partit pour s'aventurer dans le campement...


    Dernière édition par le Sam 15 Oct - 16:21, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Remue ménage

    Message  Invité le Lun 29 Aoû - 20:15

    Les nains et les gobelins étaient content. On leur avait autorisé à partir vers les mines.

    Ils éteignirent le feu, ramassèrent pelles et pioches et commencèrent à partir dans la direction des mines. Ils ne firent guère attention et ne virent pas l'espèce de gnome qui les regardait sans aucune indiscrétion dans un arbre mort, sans feuille.

    Trop intéressé par leur or qui les attendait bien sagement dans leur futur mine. Ils partirent et quittèrent le camp abandonnant très peu de matériel, juste: une hache simple et un baton qui sont ramassables.


    Dernière édition par le Sam 15 Oct - 17:58, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Mar 30 Aoû - 11:25

    Une fois dans le campement qui à présent était désert, Flore entreprit une inspection des plus minutieuses. N'étant pas rassurée, elle s'empara de la hache et du baton que les anciens propriétaires avait laissé. Elle entra dans plusieurs tentes, mais aucune n'était occupé, rassurée, elle décida de suivrent à une bonne centaine de mètres, les gobelins et les quelques nains.

    Ces derniers attendaient s'en doute que les gobelins se lassent de cet endroit. Et, les nains, feraient n'importe quoi pour les virer, quitte à leur raconter le plus mauvais des mensonges...

    Ils arrivèrent aux mines. Flore préféra se cacher derrière un buisson EPINEUX et écouter les conversations alentour pour peut être mettre un terme à sa mission...


    Dernière édition par le Sam 15 Oct - 16:22, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Gobelins et Nains, un fameux duo

    Message  Invité le Sam 10 Sep - 15:18

    Plus ils approchaient de la mine et plus la tension montait entre les deux races. Puis une bagarre éclata à l'arrière du convoi, un nain et un gobelin se disputait le droit de qui entrait le premier.

    " C'est moi "

    Dit le gobelin en colère. Le nain piqua une crise:

    " Par Thor, non ça sera moi. "

    Le nain prit son piolet et flanqua un coup sur la tête du gobelin. Le gobelin en fut assommé mais les autres gobelins témoins le prirent mal, une rixe éclata entre les deux camps. La bagarre se déplaça au fur et à mesure, et elle se rapprocha dangereusement d'un buisson épineux.


    Dernière édition par le Sam 15 Oct - 18:03, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Sam 10 Sep - 15:47

    Voyant que cela commençait à ce gâter, Flore partit en toute hâte pour ne pas avoir d'ennuis et se faire repérer. Hélas, elle tomba dans un terrier, et était bien embêtée car le trou était trop profond et les parois trop lisse. Heureusement que les galeries étaient suffisamment large pour progresser à quatre-pattes (quand à faire, autant lui donner du fil à retorde). Pourvu que les galeries ne s'enfonce pas trop ou sinon, qu'elles remontent vite car en plus de ça, elle n'y voyait pas grand chose...

    *Une chose était sûre, les nains tiennent absolument à ce que les gobelins s'en aillent pour exploiter les mines.*

    Après une demi-heure à quatre-pattes, elle se trouva face à un nouveau problème : devant elle se trouvait trois galeries. Elle choisit celle du milieu car il y sortait un raid de lumière (qui lui avait permit de voir les deux autres galeries). Au bout de dix minutes, elle aveuglée par la lumière, elle atterrit dans de l'eau. N'étant pas doué pour la nage, elle chercha de quoi s'agripper et trouva ce qui pourrait être une échelle.

    Après avoir reprit ses esprits, elle décida de grimper. Trois mètres plus haut se trouvait la sortie. Toute dégoulinante et couverte de boue, elle se trouvait devant le puits du centre d'Anirae.

    *Si j'eus sut, la prochaine fois je prendrais le puits direct.*

    (...suite au "Puit")


    Dernière édition par le Ven 18 Nov - 20:50, édité 1 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Ven 18 Nov - 20:48

    (... suite de "La Place du marché")

    Flore, accompagnée des cinq gardes, marchèrent pendant facilement une heure et arrivèrent à une centaine de mètre des mines où une bagarre venait, semblait-il, de commencer. Elle s'arrêta et attendit les instructions du garde.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Sam 26 Nov - 17:32

    [s'cuse pour le temps Smile]

    Le Capitaine de Milice avait suivit la naine pendant pres de quelques heures mainteant. Ils avaient trainé. C'est du moins, ce qu'il pensait. Pourvu que cette fille ne lui face pas de complications. Une affaire rondement mené était une affaire qui rapportait quelques sous.

    Le Capitaine regarda autour de lui, et vit ce qui semblait terrifier la naine.


    "Boh. Il ne sont pas beaucoup. Nous allons les faire partir vite fait."

    Il sourit à sa "chef" du moment (c'était comme ça qu'il la voyait), et regarda ses employés. Niguol serait parfait.

    "Mme, votre sureté importe avant tout. Niguol veilleras sur vous. entendus Niguol?"

    Il le fixa du regard et attendit une réponse. Il espérait que Niguol comprendrait que si la naine ne restait pas en vie, leur salaires, ils pourrait se le mettre ailleurs...

    Niguol acquiesca et dirigea la fille en arrière, lui faisant barrage de son corp armé.

    Le capitaine de milice sourit et regarda ses autres employé. Ils avaient tous compris ce qu'il avait à faire. Il se regroupèrent, l'air méchant, et s'approchèrent des belligérants, espèrant les faire fuir à leur vue.



    "Le Capitaine de milice pas encore mort"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Sam 26 Nov - 19:12

    [pas grave pour le temps, c'est pas toujours simple de trouver se qu'on veut dire Smile ]

    Flore se laissa faire et se mit en arrière tout en restant en alerte et en étant prête d'intervenir quand elle pensera le moment venu. Elle s'appuya à un arbre et s'apprêta à observer la scène qui allait bientôt se dérouler.

    *Ce bonhomme à peut être raison vaut mieux que je reste à l'écart. Mais si ça ce gâte, je n'hésiterai pas une seconde à intervenir.*
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Sam 3 Déc - 13:06

    Les gobelins continuaient un peu à discuter mais il fallait pas se leurrer, les nains eux avaient senti la présence d'humains près d'eux et avaient agi en conséquence.

    Pour un nain, un humain se sent de loin car il put l'air frais, les nains préférant l'ombre et l'humidité des galeries.

    Les nains voulant de l'aide préviennent le chef des gobelins qui acquiesça. Une contre attaque fut préparé au cas ou il y aurait attaque.

    Le chef des nains souri. Les humains n'avaient pu voir que ceux qui était dehors alors qu'a l'intérieur, ils devaient bien être deux cents.

    Le chef des nains se serra les mains avides de tuer les envahisseurs. Car pour eux, les envahisseur s'étaient les humains. Il est bien écrit dans le livre sacré des nains que toutes les mines du monde appartiennent aux nains.

    Mais le chef des nains n'étant pas content d'avoir du partager les richesses des nains avec des gobelins mais il savait que justement en cas d'attaque, ils avaient besoin du nombre des gobelins pour repousser les attaquant. Tout en pensant à cela, il affûtait sa hache prêt au combat.


    [Les nains et les gobelins]
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Lun 5 Déc - 11:32

    Cela ne sembla pas marcher comme ils le souhaitaient.

    Aprés avoir courrut sur les nains et gobelins en criant tout leurs saoul pour les faire fuir, et brandissant leurs armes pour les surprendre un peu plus, ils se figèrent, voyant que les nains ne bougeaient pas.

    Alarmé, le capitaine se retourna vers Ducob, leur apprentit mage.

    Celui ci comprit immédiatement, et ferma les yeux. Il sondait la terre voir les pièges qui les attendaient. Il blémit quelque peu et fit comprendre à son chef qu'ils n'étaient pas aussi peu que les nains le paraissaient.

    Ils reculèrent lentement, histoire de réfléchir à une autre tactique de combat.

    Volage se traina dans la boue, histoire de se fondre dans le décors et se glissa dans les fourrés, en direction des nains, cahé par les taillis, et son odeur masquée par l'odeur de terre et d'humus.

    Descarte et ses gros bras s'avancèrent vers les nains, faisant mine d'être saoul, voulant jouer avec les pauvres béligérants. Il espérait serieusement que les gobelins serait dupés.

    Ducob se mit à genoux et marmonna dans sa barbe, tendais ses mains face à lui, dirigés vers le ciel, les yeux fermés. Une sorte de lumière blu electrique semblait s'amasser autour de ses fins doigts.

    Enfin, le capitaine jugea plus utile de rester là et d'attendre une attaque avant de réagir.


    "Quel idiot ce Capitaine de milice"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Lun 5 Déc - 15:03

    Les humais attaquèrent le camp des gobelins et des humains mais tout d'un coup ils s'arrêtèrent. Le chef des nains hurla de désespoir, les idiots de gobelins et ses nains n'avait pas fait les peureux et les humains s'étaient doutés de quelque chose. Ils devaient changer leur plan et y aller franco.

    Un éclaireur gobelin vint voir le chef des nains en disant avoir vu une lueur bleue sortir des mains d'un humain, c'était ce qu'ils appelaient la magie et il fallait grandement s'en méfier.

    Le chef des nains avertit le chef des gobelins et ses troupes de se méfier. Les deux chefs se réunirent en conseil de guerre. Il fallait attaquer, cela tout le monde était d'accord mais il n'était pas d'accord sur la façon de s'y prendre.

    Au bout d'un moment, ils finirent par se mettre d'accord, le plan consistait à qu'il y ait aucune stratégie et que tous les nains et gobelins attaquent d'un coup,. A près tout trois cents nains et gobelins contre quelques humains cela était facile. Ils rièrent un bon coup et se préparèrent à l'attaque.

    L'attente du mot libérateur crispait les nains, les gobelins quand à eux était carrément impatient, on ne pouvait pas dire que c'était des troupes intelligentes, il fallut beaucoup de cris pour les retenir de ne pas attaquer de suite.

    Mais tout le monde était près, à l'abris de toute attaque, même magique dans les grottes.

    Ils avaient décidés, eux, les chefs, d'attendre l'attaque du mage avant d'attaquer avec leurs troupes. quelques éclaireurs bien cachés devaient les prévenir dès la fin de l'attaque.



    [Les Nains et les Gobelins]
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Lun 5 Déc - 21:36

    Flore sentait qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Elle se creusa la tête et l'image des nains et des gobelins en train de se chamailler la dernière fois lui revint en mémoire et elle en conclut qu'ils étaient plus nombreux que maintenant. Les autres se trouvaient sûrement dans les mines et étaient facilement une centaine minimum.

    Les farfadets étaient connu pour les nombreuses farces qu'ils avaient l'habitudes de faire aux autres, quel que soit leurs espèces. Flore n'avait pas perdu son instinct de farfadet et chercha un stratagème face à l'ennemi. Elle remarqua que certaines pierres de la grotte étaient très mal positionner et que si elles partaient, la grotte s'éfondrait.

    Flore essaya d'expliquer son idée au garde qui devait la mettre hors de porté des nains et des gobelins :


    "Il faudrait enlever quelques unes des pierres qui soutiennent la voûte de la grotte pour la faire s'écrouler sur les nains et gobelins, ça nous en éliminera une bonne partie. C'est le seul moyen si l'on ne veut avoir des morts parmis nous, on a pour ainsi dire aucune chance. A moins qu'il fasse garder la grotte intact et dans ce cas je ne voit pas se qu'il faut faire."


    Dernière édition par le Mar 6 Déc - 20:40, édité 2 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Mer 21 Déc - 20:33

    Ducob avait fini son incantation. La naine n'allais pas lui apprendre ce qu'il devait faire. aprés tout, c'était lui le mage dans cette histoire...

    Ces yeux devenus hagard, il fit un geste brusque en direction des mines. Il esperait ainsi neutraliser les nains à l'entrée de la grotte. En En effet, les éclairs partirent du bout de ces doigt pour se diriger vers l'entré de la mine. Un, deux, trois, puis d'autres encore tombèrent sous ces éclairs. Un éclairs se perdi dans la roche, un autre dériva sur un morceau de métal pour frappé, de plein fouet, un pauvre bougre ivre. Du moins essayé il de le faire croire jusqu'a qu'il soit mort.

    Ducob se redressa, horrifié par ce qu'il venait de faire. Volage s'était arrété. Net, en plein mouvement, ce qui ne manqua pas d'attirer l'attention sur lui.

    Le Capitaine eu un frisson, dégouté, mais il retint à temps le jeune Ducob. Il allait se lancer sur son ami. Voir si il bougeait. Il était sûr qu'il vivait encore. Il ne pouvait pas en être autrement. C'était un excellent comédien, il pouvait...

    Mais le Capitaine savait, il fallait se rendre à l'évidence. Il n'était plus que trois pour ce battre. Un combat déloyal, qu'ils avaient perdu d'avance.



    "Pauvre Ducob"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Jeu 22 Déc - 21:20

    Au loin, il les voyait, silhouettes d'argent dans un mer verte et brune. Les temps étaient manifestement à la guerre. Son coeur battait, le sang pulsait à ses tempes, mais cela était normal. Seulement il n'était pas en condition pour partir au Combat. La transe requise pour se mettre en condition n'aura sûrement pas lieu, et cela amputerait ses capacités.

    Alors seul leur restait-il l'espoir, et les faibles capacités d'un moine Equanime. Au moins ne seront-ils pas que trois...

    Il força un peu l'allure, et commença mentalement sa transe. Ses yeux se couvrirent entièrement d'un voile noir, son tatouage commença à émettre une faible lumière. Le son de ses pas l'aidaient à trouver un rythme à sa Composition. Il serait finalement prêt au combat après tout. Ses mains s'entouraient d'un petit halo, à peine visible. Il ne restait plus qu'à ce qu'il arrive à temps pour rencontrer les premières lignes ennemies avant qu'elles n'atteignent les trois guerriers.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Sam 24 Déc - 13:07

    Les nains et les gobelins se tenaient prêts et la perte de leurs amis les énervèrent. Les chefs eurent du mal à les tenir.

    Le chef des nains tient une réunion avec le chef des gobelins.


    "Quelques uns des notres sont tombés. Mais en échange un des leur la payé de sa vie. La magie à toujours eu un prix. Ne soyons pas pessimiste et attaquons avant que des renforts ne leurs viennent en aident."

    Voila une réponse qui faisait plaisir au chef des gobelins. L'attaque, il ne connaissait rien de mieux. Il acquiesca aux propos du chef des nains.

    "Oui, attaquons !!!"

    Il le cria tellement fort que tous, nains et gobelins hurlèrent leurs cris de guerre. L'attaque allait commençait, ce serait un carnage.

    Les nains affutaients leurs haches, les gobelins préferaient garder leurs armes rouillés. Ils n'attendaient qu'un petit signe pour attaquer.

    Les deux chefs leverent leurs mains en même temps et la baissèrent en criant


    "A l 'attaque !!!"

    Ils se regardèrent ébahis pendant que leurs troupes chargaient, c'etait bien la première fois qu'ils se mettaient d'accord sur quelque chose. Ils sourierent puis éclatèrent de rire. Ils finirent par reprendre leurs sérieux et regardèrent leurs troupes.

    Environ deux cents personnes, nans et gobelins se précipitaient contre les survivants sans voir une faible lueur à l'horizon, sans se douter de ce qui les attendait mais c'etait trop tard, la guerre avait commençé.


    "Les Nains et les Gobelins"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Mer 11 Jan - 15:27

    La chance avait tourné, bien qu'ils étaient loin d'être plus nombreux que les nains et gobelins. Le juge Elfus avait eu la bonne idée d'envoyer le plus de monde possible aux mines pour conclure ce sacré problème.
    Flore se redressa lorsqu'elle vit les nouveaux venus Therak et San et déclara.


    "Il faut intervenir, sinon, c'est nous qui serons massacrés."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Ven 13 Jan - 14:45

    Descarte mort, il ne restait plus que Ducob, Volage et leur capitaine. Celui se retourna comme il vit une louve et sa cavalière, ainsi qu'un étrange homme. Deux de plus, ce n'est vraiment pas grand chose. Qu'avait ils de particuliers ceux là?

    Et Mr le Juge ne leur avait pas dit qu'ils auraient de nouveaux arrivants. Il prit peur. Pris, coincé entre deux fronts. Une louve, géante, la bave aux crocs. Un individu plus que bizard, luisant de bleu semblait-il.

    Mais le capitaine n'avait pas fait attention. Il avait laché Ducob. Ducob qui de tout son coeur aimait Descarte. Pas qu'ils étaient homosexuels. Non. Mais leurs relations était bien plus que ca. Un humour grivois, bon enfant. Et une admiration infantile, la joie de vivre...

    Ducob se redressa, et courut vers Descarte. Il avait le regard vitreux et semblait regarder le ciel. Volage dans un coin qui appréciait aussi Descarte, avait perdu tout ses moyens, et les nains s'en apercurent. Une prois facile maintenant.

    Enfin, le jeune apprentit, lui, faisait ce qu'il pouvait pour ce mettre devant la naine. Bien qu'elle s'en moquait, semblait-il aussi. elle lui était passé devant pour voir les nouveaux arrivants...

    Saleté de guerre...



    "Bah. Des futurs morts, voilà tout."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Ven 13 Jan - 16:06

    Les deux cents nains et gobelins sortirent en criant de leur caverne. Ils avaient l'air enrager, l'attaque avait commencer.

    Les chefs eux, restaient en arrière, si ils mourraient, leurs hommes allaient devenir incompetent et ils perdraient la bataille.

    Un nain, le commandant en second dirigeait les nains et un gros orc dirigeait les gobelins. Ils étaient devant les troupes, les encourageant à lacher leurs fureurs.

    Le gros orc arriva près d'un homme pencher vers un mort, il lui coupa la tête comme si de rien n'etait.

    Ils allaient rapidement les masacrer, c'etait pas drôle, le gros orc se retourna vers les troupes qui suivaient et cria:


    "Ils sont facile à tuer et il y en a peu, dépechez vous sinon vous n'en aurez pas."

    Tous.... Tous crierent tellement fort que toute la région du l'entendre. Leurs rages montaient, ce serait un vrai carnage, sans pitié, aucun otage, rien que des futures victimes.

    Le ccommandant des troupes naines apercut un homme, tremblant sous sa cotte de mailles, il s'en approcha et cria:


    "Bouh !!!"

    Il explosa de rire devant la peur de l'homme puis arréta la plaisanterie et massacra le peureux.

    C'etait bien partit pour lers nains et les gobelins.


    Le chef des nains hurla un cri de guerre qui fut repris par tous. Pas un seul nain ou gobelin de mort et déjà deux victimes chez les hommes.

    La guerre commençait bien pour les nains et les gobelins. Le massacre pouvait continuer.

    Le chef des nains essuya sa hache pleine de sang sur le cadavre du peureux et repartit à l'assault suivi de ses hommes.

    Un cri commença à se repercuter en echo puis à devenir de plus en plus fort:


    "tue, Tue, TUe, TUE tue tue tue...tue... "

    La haine et ce cri de guerre accompagna les nains et les gobelins durant le combat qui débutait.

    [Les Nains et les Gobelins]
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Ven 20 Jan - 16:23

    Le chef des orcs remarqua qu'un humain avait failli le tuer par derriere mais ses hommes l'en avait découragé. Quelle chance !

    Mais énervé quand même il se tourna vers ses hommes:


    "Protegez vos chefs bande de minable. Sans vous vous êtes des crétins finis. Mourrez pour vos chefs et le valahla vous sera ouvert pour votre honneur. Ne déshonorait pas les dieux bande de laches, combattez !!!"

    Sur ce, il fit tournoyait sa lame au dessus de lui, invitant les ennemis à approcher et à ses hommes d'attaquer.
    Plusieurs nains resterent autour des second chef pour leur servir de gardes du corps, même des flèches ne serait pas passez à travers cette armure d'homme, le seul moyen de paser était de les tuer et c'etait les meilleurs, enfin juste après ceux qui protegait les vrais chefs.


    L'Orc se sentit plus à l'abri derrière cette protection humaine, il sourit puis se mit à crier brusquement tout en courant vers les ennemis:

    "Pour les dieux !!!"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Mar 24 Jan - 12:59

    Lamentable. Tout cela était lamentable.

    Le capitaine regardait la princesse Mononoké agir comme une imbécile, foncant droit devant elle. Puis le gros bestiau se mit a hurler, faisant frissoner le capitaine et son apprentit.

    Le premier se retourna vers celui-ci.


    "Toi, tu ne bouge pas. tu as compris n'est ce pas que si la naine meurs, on peutfair adieux à notre carrière, non?"

    Soulagé par la réponse affirmative du jeune apprentit, le capitaine se retourna vers gobelins, incroyables petites bêtes idiotes qui ne comprenaient pas qu'ici seuls les juges sont imbatables.

    Le Capitaine pousa un cri puissant, de toute sa gorge, leva sa lame luisante, et fonca. Il taillada, obstacle aprés obstacle pour se frayer un chemin.

    Heureusemnt, la foret était un abri qui lui permettrait d'échapper aux nains le temps d'arriver en ville. Il fallait prévenir un Juge de la catastrophe, c'est pour ca qu'il avait fui le combat, abandonnant tout les autres...

    Il se retourna, regarda le combat qui faisait rage, puis la défaite assurée avant de reprendre son chemin vers la ville.



    "Enfin une lueur de bon sens..."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Ven 27 Jan - 22:18

    Des gobelins, des orcs, des nains... ils devaient se battre plus qu'à dix contre un, si ce n'était 20 contre un. Le moine arrivait enfin au champ de bataille. Pas très loin, un homme qui quittait la troupe. Il émit une prière en espérant que cet homme portait leur salut en allant porter une dépêche à la ville.

    Peu de distance restait à franchir, et déjà il voyait les personnes dont il devait assurer la protection se faire encercler. Ce combat sera rude, mais il leur fallait gagner du temps.
    Les gobelins avaient vu cet homme étrangement vêtu d'un habit bleu et argenté, les mains brillantes d'une lumière bleuâtre. S'ils s'étaient seulement douté que Therak avait déjà battu en mêlée dix des Moines des Monastères, qui étaient largement supérieur en technique de combat que ces peaux vertes...

    Contact. Le premier gobelin ne comprit pas ce qui lui arriva, car pour lui n'existait qu'une forme de combat brute. Les arts martiaux étaient bien autres. Le moine l'avait saisit au bras dans une retournée, et propulsé sur les autres petites créatures qui s'étalèrent.

    Résister, ils devaient résister... Déjà, atteindre les autres, ensuite aviser.

    Le Défenseur se saisit d'un gobelin à terre, lui cassant les deux poignets d'une belle petite prise aux deux bras, et s'en servit afin de faire un petit espace de sécurité autour de lui-même, en le balançant tout autour de lui. Son visage était tout ce qu'il y avait de plus serein, et déjà, en lui, la puissance augmentait.

    Résister... Défendre... Vivre...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Sam 28 Jan - 12:25

    Les gobelins ne comprenaient pas. Cet homme était une vraie machine à tuer, et le pire était cet air serein que dégagait cet homme, si c'etait un homme.

    Plusieurs gobelins regardèrent leur chef orc d'un air suppliant car seul lui avait une chance de le tuer, voir de le repousser ou le retenir.

    Le chef orc regarda ses troupes commencer à se faire décimer face à un seul homme et eu un air profond qui voulait bien dire le:


    * Bah, Quel bande de nuls. Il faut tout faire ici.*

    Sur ce, il se dirigea au trot vers cette homme et coupa en deux le gobelin qui lui servait de protection, il n'y avait aucun remord dans le fait d'avoir tué un de ses hommes. Aucune pitié pour les faibles et les vaincus. Et ce gobelin était les deux.

    Un espace se dégagea autour d'eux et plusieurs nains et gobelins regardèrent le combat, une sorte de trève s'etait installé, provisoire, le temps d'un affrontement entre deux champions.

    La défense de cet energumène n'etait plus. Seuls les séparer leurs armes, une hache à une main à droite et une épée à sa gauche pour le troll. Le deuxieme combattant n'avait aucune arme blanche sur lui. L'orc pensa:


    *Cet autre là ne se bat qu'avec ses mains... Pfff... Quel minable.*

    Sur ces mots il lui jeta a ses pieds une arme qui trainait à terre, c'etait une hache de nain, une bonne arme en soit, de très bonnne facture. Le gobelin cria:

    "Ne fais pas honte à tes dieux, etranger. Combats loyalement une arme en main. Ne m'obliges pas à te faire refuser par tes dieux si tu meurs comme un lache car nul ne devrait subir le banissement pour l'éternité. Surtout un homme courageux et fort comme toi.
    Viens te montrer digne de ton dieu et combats !!!"


    A ces mots il commenca à donner un coup de hache vertical en direction de la tête de l'étranger.

    De l'autre côté du camp, dans les mines, les chefs voyaient le combat dénénéré, les humains recevaient des troupes et cela ils ne l'avaient pas penser. Ils commencaient a avoir des doutes quand à l'issue de la bataille. Ils regardèrent une partie de la troupe massait à un coin du champ de bataille et virent le début d'un combat entre les deux combattants. Eux aussi, spectateurs s'etait tout d'un coup interessé par ce champs de bataille. Le chef des gobelins dit à l'autre chef:


    "Regardez Dagnar, un combat commence entre notre champion et un drole d'homme, une energie à l'air de se degager de lui. Il a l'air si serein dans le combat..."

    Le chef des nains regarda le combat tout en se frottant la barbe.

    "Je vois, Ratchet, je vois. Regardons ce combat et envisagons peut etre une sortie discrete en cas de défaite de sa part."

    Le chef des gobelins quitta des yeux le champ de bataille et regarda révolté le chef des nains.

    "Quittez le champs de bataille. Vous avez trop pris d'herbes hallucinogènes mon ami. On ne quite pas un champs de bataille comme ça !"

    Le chef des nains soupira et déclara calmement:

    "Vous voyez cet homme là basd qui combat ? Si il gagne, nous serons sa prochaine cible. Et si Orgor perd, cet etranger massacrera notre garde d'elite en peu de temps. Imaginez vous déchiquetez par ses mains si habile et voyez quel serez votre préference. Vous enfuir ou mourrir ?"

    Le chef des gobelins fit une grimace.

    "M'enfuir. Je ne suis pas un lache mais il ne faut pas pour autant que je meurs de mon envie de surveiller mes troupes."

    Un sourire apparut sur le visage de Dagnar. Voila pourquoi le chef des gobelins c'etait lui. Car il s'avait s'avouer vaincu quand iul le fallait.

    "Bien ! Regardons le combat et préparons au cas ou notre sortie discrete."

    Le chef des gobelins acquiesca sans quitter des yeux le combat en cours. Et les preparatifs commençerent.


    [Les Nains et les Gobelins]
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Invité le Jeu 2 Fév - 23:21

    Prendre une arme... ? C'était bien un Orc pour croire que seules les outils pouvaient servir d'essentiel. Un Esprit, une Maîtrise, un Corps : un Equanime pouvait se résumer à cela, et se retranscrire en un bloc de pierre vivant. Ils ne devaient pas prendre la vie, sauf en cas de nécessité majeure, mais en aucun cas un carnage gratuit n'aurait été accepté.

    Ce peau verte voulait vraiment un duel, il l'aurait. Attaque brutale, il avait le droit de se défendre comme il le voulait, et de tuer. La hache fendit l'air. C'était un assaut grotesque, sans aucun but. Le moine sortit l'arme qui le chef avait jeté pour lui, et effectua un roulé vertical vers la droite pour esquiver le coup de son assaillant. La Lame passa au ras de ses vêtements, c'était le but.

    Therak passa un pied par-dessus la lame, et prendrait appuit dessus pour s'en servir comme appui. L'arme de l'orc, avec la force, devrait forcément se planter vers le bas, et le guerrier devrait la remonter.
    Le défenseur se prépara également à recevoir un éventuel coup de poing ou de tête en positionnant ses mains comme s'il était en équilibre.

    Contenu sponsorisé

    Re: Direction les mines du sud

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 2:23